de l'importance d'un "code couleur" dans les map | freemind

Voici ma nouvelle map temps réel que je remplie toute la journée dans le cadre de mon nouvel emploi.

L’utilisation d’un code de couleur stable et connu (de moi) me permet de naviguer plus aisément.

 



  • Le vert = les outils
  • Le bleu = le domaine « tdr »
  • L’orange = le domaine « in »
  • Le violet = actions quotidienne / hebdo
  • Le kaki = notre outils de ticketing
  • Le gris (couleur de base de freemind) = élément non important
  • Le gris-clair =  élément vraiment non important
  • Le rose pétard = élément très important

 

Dans la capture ci-dessous


J’ai explosé d’1 niveau les nœuds principaux : on peut voir que je rajoute souvent des nuages de la même teinte que celle du domaine, mais en plus clair, exemple : domaine TDR, IN, question, à lire. Ces nuages me permettent de bien différencier les nœuds principaux, ainsi que leur contenu. 

 

Dans les nœuds « question » & « clarify », les noeuds filles font références à mes 2 domaines principaux, et j’applique alors aux nœuds filles le code de couleur bleu ou orange, ce qui me permet de visualiser immédiatement à quel domaine le nœud fille fait référence : tdr où in.

 Dans la capture ci-dessous

J’ai explosé le nœud « TDR » afin de voir comment je m’organise : un nœud fille généralité (très important), dans lequel je regroupe tout ce qui n’est pas mode-opératoires, soit un glossaire, des schéma d’architecture…, puis les autres nœuds filles (noeuds remplis de la couleur adéquate) me renvoyant vers d’autres map (donc vers des mode-opératoires) du domaine TDR. L’on peut voir que j’ai la même arborescence pour le nœud « in »

Commentaires

Par Marie le mercredi 20 mai 2009 à 18:55

Merci de nous faire partager cette expérience de mind mapping au quotidien ! On a tendance à oublier qu'une grande part de l'efficacité des cartes heuristiques tient à l'usage des couleurs, justement ... ce que votre exemple montre très bien !

Par Franck le mercredi 20 mai 2009 à 21:41

Bonsoir,
au delà de la structure de la carte, les couleurs sont en effet un excellent moyen de repère général des informations, surtout comme dans ton cas, elles ont une signification. Personnellement, j'utilise des couleurs pour différencier les branches primaires. Pour savoir quel type d'activité j'ai à faire, je préfère effectuer cela au travers des icônes : plus facile à gérer que les couleurs et, surtout, intégrales dans les critères de filtres de Freemind.
Mais l'essentiel qu'un outil aussi personnel qu'une carte comme celle-ci, c'est qu'il doit avant tout nous correspondre.
Cette carte en finalement ta GTD ;-)!

Par pierre mongin le jeudi 21 mai 2009 à 09:40

Bravo pour ce post.Vous pouvez améliorer en un clic l'aspect esthétique de votre carte FreeMind avec Mise en forme/mise en forme automatique qui donnera des branches un peu plus charnues .
La version de FreePlane en cours de finition, offre encore plus de fonctions .
Pierre Mongin
co-auteur de Boostez votre efficacité avec FreeMind éditions Eyrolles avril 2009

Par fromlugdunum le dimanche 24 mai 2009 à 14:52

Merci pour ces retours. Oui, les couleurs et les icônes sont indispensables pour une bonne carte. Quand aux filtres, sachant que c'est ma première carte sous la version 9, je m'y attelerais quand j'aurais finit le livre que pierre cite juste au dessus :))

PS: désolé pour le retard de la validation des comentaires, je viens juste de penser à vérifier ce point dans la partie administration de mon blog.

Fil des commentaires de cet article

Ecrire un commentaire




Quelle est la première lettre du mot utpvr ? :